Phase 3

Les actions menées par l’équipe du Programme RASAP-CI se sont déroulées en cinq phases, respectivement sous les noms de Programme WAPCA Côte-d’Ivoire (Phases 1-3 : 2004-2006) et Programme RASAP-CI (à partir de la phase 4 : 2007). Les phases 1-3 ont consisté essentiellement en des prospections pédestres dans les forêts les plus susceptibles d’abriter encore trois singes en danger critique d’extinction - Cercopithecus diana roloway, Cercocebus atys lunulatus et Piliocolobus badius waldronae - en vue d’identifier des sites prioritaires pour la conservation de ces singes en Côte-d’Ivoire. Ces prospections pédestres étaient toujours couplées à des enquêtes auprès des riverains des forêts sélectionnées.

Phase 3a (Février- Avril 2006) :

Forêts prospectées (au sud-est de la Côte-d’Ivoire) :
- la Forêt Classée de N’gandan N’gandan ;
- le Parc National des Iles Ehotilé ;
- la Forêt des Marais Tanoé-Ehy (FMTE).
Des séries de prospections récentes dans la plupart des forêts visitées y compris les parcs nationaux et les forêts classées en Afrique de l’Ouest, ont montré une dégradation poussée des habitats, un braconnage intense et un appauvrissement conséquent de la faune simienne se traduisant par l’extinction locale du colobe bai de Miss Waldron (Piliocolobus badius waldronae), du cercopithèque diane roloway (Cercopithecus diana roloway) et du cercocèbe couronné (Cercocebus atys lunulatus). La Forêt des Marais Tanoé (FMTE), forêt non protégée située dans l’extrémité sud-est de la Côte-d’Ivoire (entre la lagune Ehy et le fleuve Tanoé transfrontalier avec le Ghana), fait figure d’exception dans ce contexte dramatique, de par la présence dans cette forêt des singes sus-cités et d’autres espèces de singes à souci de conservation comme le colobe de Geoffroy (Colobus vellerosus) et le colobe de van Beneden (Procolobus verus).
La FMTE représente à ce jour, le dernier refuge sur terre pour des singes comme le colobe bai de Miss Waldron, et sans doute, le cercopithèque diane roloway et le colobe de Geoffroy (Colobus vellerosus). Elle est un réservoir exceptionnel de biodiversité et représente un atout indéniable dans la perspective de la promotion du Développement Durable dans la région.
Par ailleurs, l’équipe a relevé le piteux état dans lequel se trouvent la plupart des sections du zoo d’Abidjan, en particulier la section des primates.

Phase 3b (Septembre- Décembre 2006)

Actions pour la conservation de la Forêt des Marais Tanoé-Ehy (FMTE)

Echanges avec les populations riveraines de la Forêt des Marais Tanoé-Ehy (FMTE) et les autorités administratives en vue de déterminer des pistes d’intervention pour la conservation de la FMTE

Etude socio-économique (diagnostic participatif) dans huit villages riverains de la FMTE

Mise en place d’un comité de gestion communautaire pilote de la FMTE avec constitution d’Equipes Villageoises d’Appui à la Surveillance, la Sensibilisation et la Recherche (EVSS) dans la FMTE.

Formation des EVSS aux techniques de surveillance, de sensibilisation et d’observation de la distribution des animaux et des indices d’agression dans la forêt.

Evaluation d’avant projet des connaissances et attitudes des riverains de la FMTE.

Campagnes de sensibilisation utilisant diverses approches (projections de vidéos, discussions de groupes, entretiens individuels, visite dans les ménages…)

Lancement du Programme Pilote de Gestion Communautaire de la FMTE.

Financement

  • CEPA
  • Zoos membres de CEPA (Champrepus, Doué la Fontaine, La Palmyre, La vallée des singes,
  • Mulhouse, Peaugres).
  • Zoo de Munich
  • Conservation International